Nord du Laos, trek chez les Akhas

l
21/02/2014 - Pays : Laos - Imprimer ce message Syndication :
21 février 2014
Muang Sing, Laos
Phou Lou Guest House (11 $ / nuit)

Nous sommes tout au nord du Laos, à 10 km de la frontière chinoise. Muang Sing est une ville située dans une vaste plaine entourée de montagnes. Elle n'est d'aucun intérêt, si ce n'est que pour servir de tremplin pour des treks dans les villages ethniques des montagnes environnantes. Ce que nous sommes venus faire ici. Première constatation : les gens du nord sont plus austères. Un peu sablés rough. Ça sent la Chine toute proche. Pas souriants fort, fort. Faut dire qu'il n'y a pas tant de touristes ici. Nous logeons dans un charmant petit alignement de bungalows de bambou avec cour intérieure pleine d'arbres fruitiers. Pour 11 $, nous sommes fiers de notre coup. Attention toutefois. Dès 4h du matin, les coqs du voisin sont sur la job. Un répit et un autre shift vers les 5h. À 6h15, des hauts-parleurs de la ville diffusent de la propagande communiste, de la musique et des textes patriotiques de même que les nouvelles du jour jusqu'à 7h15. Les lattes de bambou qui font office de murs ne coupent pas le son extérieur. Salut, bonjour !

Premier jour, on booke notre trek pour le lendemain et on loue un vélo. Pas question de trop se donner sur la pédale. On sait que le trek ne sera pas facile. Petite virée dans un village tout proche mais on n'a pas trop l'air d`être les bienvenus. On s'intéresse toutefois à un petit monastère un peu défraîchi. Un jeune moine nous fait comprendre qu'il peut nous ouvrir la porte si nous souhaitons entrer. OK. C'est différent de ce que l'on a vu jusqu'à maintenant. Je fais une offrande dans l'équivalent du tronc de St-Antoine. Le ti-moine me montre comment remercier jusqu'à ce que réussisse : à genoux, les mains par terre et la tête qui va toucher aux mains. Cela a fait notre journée. On a aussi découvert un bon petit resto où tout est très bon. Il y a dans la ville un truc qui nous gosse royalement. Les femmes des ethnies des alentours viennent en ville vendre leur camelote aux touristes : bracelets, petits sacs, etc. Comme il n'y a pas tant de touristes, ce sont les mêmes - nous - qui se font souvent harceler. À l'hôtel, au restaurant, sur la rue, partout. Pu capabe !

Le lendemain, on part tôt pour un trek de deux jours chez les Akhas, une tribu du nord qui est animiste. Ils croient aux esprits et non à une religion. Ils ont une lointaine origine des environs du Tibet. C'est un peuple qui a été chassé de presque partout et qui a migré jusqu'à avoir une relative paix. Pas des winners, mettons. Nous avons pour deux jours de marche aller-retour avec Oung, notre guide privé. Un jeune Akha de 22 ans au nom trop exotique pour s'en rappeler nous accompagne aussi. Appelons-le Gaston. C'est comme ça que ça se passe ici. Tu viens dans une tribu Akha, tu prends un accompagnateur et tu le paies pour qu`il te chaperonne. Mais Gaston n`est pas de trouble pantoute. Il est même assez silencieux le premier jour. Le tuk-tuk nous dépose après vingt minutes de route et on part. Nous avec nos bottes de randonnée North Face avec Gore-tex et semelles Vibram, eux avec leurs gougounes. Les habitants des deux premiers villages n'ont l`air d'en avoir rien à cirer de nous voir là. Seuls quelques enfants nous regardent. Notre guide ne nous en dit pas beaucoup sur le programme. Il est parti à marcher en enragé et est 100 m devant nous. Il n'y a pas d'ombre, ça monte et ça va vite; on ne sait pas trop pour combien de temps. On marche quatre heures sans presque jamais s'arrêter et surprise. Nous sommes arrivés dès 13h30 au village Akha où nous passerons la nuit. Me semble qu'on aurait pu prendre notre temps et arriver une heure plus tard ! En entrant au village, on passe d'abord à côté de la porte des esprits qui est censée garder les mauvais esprits à l'extérieur du village. Sais pas si ça marche vraiment. Notre première impression est d'arriver dans le village d'Astérix. Voir les photos des maisons pour comprendre. Le village est composé de 16 maisons, donc de 16 familles. Peu de gens à notre arrivée, la plupart sont au travail dans les bois. Notre guide part faire un petit dodo et nous sacre là. Renée et moi on se promène dans le village. On a vite fait le tour. Le village a une génératrice pour l'électricité mais pas d'essence pour la faire fonctionner. Les seuls bruits qu'on entend sont ceux des enfants qui jouent et des bonnes femmes qui se parlent. En se promenant, une vieille dame nous interpèlent en nous faisant comprendre d'entrer dans la maison. Son mari a toute la figure enflée. Il a reçu une grosse branche d'arbre entre les deux yeux et ça ne guérit pas bien. Elle aurait souhaité que je fasse quelque chose. Le chaman du village n'a manifestement pas réussi à lui arranger ça. En fin de PM on va s'asseoir pendant une heure sur le haut côté de village et on regarde laa vie qui grouille devant nous. Un régal, vraiment.

Les habitants du village sont pauvres. L'hygiène est vraiment déficiente. Des Allemands ont installés deux fontaines pour emmener de l'eau fraîche des montagnes. Ni les maisons, ni le village n'a de toilettes. Il faut aller faire ses besoins dans la forêt autour. Des poules, canards, chiens, vaches et porcs se déplacent en liberté. Et font ce qu'ils ont à faire là où ça leur prend. D'ailleurs, les porcs sont vraiment les vidangeurs du village. Ils bouffent presque tout ce qui traîne : épluchures, rognures, etc. sauf les crottes. À une exception près : les cacas humains. Ces derniers constituent une friandise de premier choix pour la gent porcine. Quant ils te voient entrer dans la forêt, ils comprennent vite ce qui se trame. Ils te regardent avec leurs yeux tendres, mais jamais directement dans les yeux. Et ils patientent jusqu'à le service soit terminé.

Nous sommes logés dans une petite hutte sur pilotis à part. Il a une place pour faire un feu et la cuisine à l'intérieur. Question de répartir les sous amenées par les touristes, c'est une famille différente à chaque fois qui voit aux repas des visiteurs et qui apporte l'eau etc. La dame de cette famille est une costaude avec un chandail où s'est écrit «Sweet heart» avec un coeur et une flèche au travers. Elle chique du bétel et a la bouche toute rouge. Elle crache souvent et sans retenue à côté de nous.On est tombé sur une des familles les plus pauvres du village. Pas de viande, pas d'oeuf. Que du riz, un gros chou et des gloires du matins pas assez mûres et un peu amères. Il y a aussi trois minuscules poissons pêchés on ne sait trop où et quand. On décide de ne pas se risquer. Bon, on ne fera pas le difficile et soyons compréhensifs. Notre guide cuit les aliments pour le souper. On garde les restants pour le déjeuner et le lunch du lendemain. Jour 2, on reprend la route à 7h45 le lendemain. Notre guide nous dit que la journée sera très dure. En fait, elle sera plus longue mais moins dure que la veille. Sept heures de marche en tout, dont les trois premières en montée constante. Notre rythme était lent et c'est ce qui nous a aidé. Le guide devait ouvrir des grands tronçons à la machette. Ça faisait un bout de temps que personne n'était passé ici. Gaston se dégèle et chantonne des airs akhas sur le sentier. Il imite aussi des cris d'oiseaux. Un gars de bois ce Ti-Gast.

On a eu droit à des paysages exceptionnels. L'expérience a été dure mais nous avons vu des choses, particulièrement dans le village, que peu d'outsiders ont eu la chance de voir. Estie qu'on est bin chez nous.
Note: 5/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par Line (de sa campagne)
le 21/02/2014 à 16:53:06
Je vous l\'avais dit dans un autre de mes commentaires que j\'avais l\'impression de vivre les aventures d\'Astérix et de Tintin en même temps. En voici la preuve avec ce ti village et les sangliers qui se promènent partout. Vous êtes de bons narrateurs et photographes. Belle complicité xxx
Par Michel April
le 21/02/2014 à 23:59:14
Wow! Ça c\'est du texte!
Idée de fou: Je me suis mis à penser à Renée, se balançant les pieds sur le perron de son palace (photo) mais sur sa rue à St-Bruno... Change pour change!!! Les voisins chialeraient!!! Leur maison prendrait une drop!
Oups!
P.S. J\'ai parsemé quelques commentaires sur votre parcours et maintenant, je suis accroc à vos aventures. Au plaisir de vous lire encore et encore!
Par Renée et Jean-Pierre
le 22/02/2014 à 01:41:10
Salut Michel , c est le premier commentaire que je reçois de toi à moins que j en ai oublié . Mais , je suis bien contente que tu suives nos péripéties . Il y en aura d autres
Par Michel April
le 22/02/2014 à 02:20:45
J\'ai commencé à vous suivre ce soir car j\'avais un problème d\'ordi. J\'ai été «obligé» de m\'acheter un I Mac pour vous suivre... Hi! Hi! Alors, retournez dans vos anciens textes et vous me retrouverez sûrement à certains endroits.
Par Eric De Almeida
le 22/02/2014 à 15:28:31
J-P a tu réparer le visage du messieur un bon remede donne lui des tylenol pis de la glasse!!!
Par Renée et Jean-Pierre
le 23/02/2014 à 01:35:06
Salut Éric, pas d electricite = pas de glace. Faque rien que des tylenols.
Ciao !
JP & renee
Par guill
le 22/02/2014 à 15:55:20
Salut vous deux, c est-ca Jappy quand t as pas de B.S. tu achales les touristes.Vous devez etres immunisés pour rester en santé dans de telles conditions.Vous etes trop forts pour moi , vive les tous compris. CANADA 1 U.S.A. 0 Calin
Par Claude Moranville
le 23/02/2014 à 01:30:03
J\'espère que vous n\'avez pas mangé de cochon, point d\'exclamation.
bonne continuation, hâte de lire la suite.
Par Claude Moranville
le 23/02/2014 à 01:38:32
DSCN2052.JPG
Vous serez très confortable dans ma cabane sur le lac l\'été prochain .
Par Renée et Jean-Pierre
le 23/02/2014 à 05:15:05
Salut Claude,
T\'as bien raison. On manque d,eau claire ici. C\'est-t-y une invitation, ,ça , hi,hi ?
Merci de nous su ivre. C\'est cool d\'avoir du feed-back.
JP & Renee
Par Claude Moranville
le 23/02/2014 à 16:10:23
C\'est une invitation. St-Privas y sera!
Par michelle t
le 24/02/2014 à 05:15:15
Bonne fête le petit frère.

A te lire, maman dirait: On es-tu ben au Québec?

On a eu un bon retour: atterrissage en douceur, sommeil et travail.Je préfère l\'hôtel qu\'on a eu aux vôtres. C\'est personnel bien sûr.

Fin de période des REER pour cette année: dernier sprint.

Faites attention à vous autres.

Michelle.
Par Anne-Marie
le 24/02/2014 à 16:21:38
Juste un petit mot à Jean-Pierre afin que tu saches qu\'on est quelques amateurs à se délecter de tes récits à l\'IREQ, et qu\'on te souhaite un bon anniversaire ! Mange pas trop de gâteau !
Par Carole Aumais
le 24/02/2014 à 16:25:52
MOi je préfère vos randonnées aux olympiques.
J\'aime mieux les commentaires, les photos sont splendides et tout ça c\'est moins cher.

Chez Moranville, son boat house, c,est un palace.
Par François
le 24/02/2014 à 22:49:06
Pour ta fête J.P. un bon filet de cochon sauvage mariné et vieillit à aux aromes de ton foie. Tu m\'en garde une portion.
Merci et bonne fête.
Par Paul Lacoursière
le 25/02/2014 à 21:45:21
Bonjour à vous deux. C\'est toujours très intéressant et agréable de vous lire. Ici, on annonce encore une vague de froid cette semaine et une chose est certaine: on aurait de la glace en masse pour faire dégeler le visage du monsieur.

Par Paul Lacoursière
le 25/02/2014 à 21:46:24
Je voulais dire pour faire désenfler, bien entendu...
Par Guy Lavallée
le 04/03/2014 à 02:04:46
Coup de coeur pour la photo des 4 enfants ¨Des copines Akhas¨

Tout un club Med, ce village!
Par Guy Lavallée
le 04/03/2014 à 02:10:29
(suite)...j\'oubliais, est-ce qu\'on peut avoir l\'adresse du site internet du village pour que je fasse une réservation !!!
Par Renée
le 05/03/2014 à 13:43:38
Désolée , ils n ont pas d électricité !

Laisser un commentaire

Renée & Jean-Pierre

Note: 4,3/5 - 37 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)