Le lac Tonle Sap

l
09/03/2014 - Pays : Cambodge - Imprimer ce message Syndication :
9 mars 2014
Siem Reap, Cambodge
Temple Villa Hotel (15 $, clim et piscine incluses)

Le Lac Tonle Sap est le plus grand lac de l'Asie du Sud-est. Allez voir sur la carte du Cambodge, vous aller le repérer facilement. Le lac a un régime hydrographique unique au monde. Il passe de 180 km de longueur en période de sécheresse (décembre à avril) à 250 km en période de pluies (juin à octobre). Un cycle qui est comme celui d'un coeur qui bat en se remplissant et en se vidant sans arrêt, depuis toujours. Les variations du niveau d'eau sont d'une dizaine de mètres de hauteur. Imaginez la quantité d'eau que ça représente sur un si grand lac. L'eau qui remplit le lac provient de la crue du Mékong voisin qui déborde pendant la saison des pluies. Le trop plein se déverse dans le Tonle Sap. Le lac stocke pendant plusieurs mois et redonne au Mékong en période de basses eaux. Un écosystème très particulier.


Les riverains du lac sont surtout des pêcheurs. Le Mékong en crue déverse à chaque année de l'eau fraîche mais il renouvelle aussi le stock de poissons du lac. Vu les variations importantes du niveau d'eau et vu que les pêcheurs veulent avoir accès au lac à l'année pour pêcher à l'année, il ont construit des villages flottants. Ainsi, les maisons montent et descendent au fil des mois. Nous avons visité l'un de ces villages, Prek Toal, avec l'ONG Osmose (www.osmosetonlesap.net). Cet organisme, fondé par deux Français, vise à sensibiliser les habitants de Prek Toal à l'importance de la protection de leur environnement pour la pérennité de leurs activités de pêche. Aussi, le village est situé près d`une importante aire de nidification et de reproduction de grands oiseaux friands de poisson eux aussi : hérons, aigles-pêcheurs, pélicans, marabouts, ibis, aigrettes, martins-pêcheurs et bien d'autres. Cette aire de nidification est depuis peu désignée zone protégée grâce aux efforts d'Osmose. Comme les pêcheurs autour du lac sont pauvres, ils attrapent et tuent tout ce qu'ils peuvent pour manger ou pour vendre, incluant les grandes volailles et leurs oeufs. C'est cette tendance qu'Osmose veut inverser.

Nous avons donc booké une journée de visite guidée dans le village flottant auprès d'Osmose. On part très tôt - 5h45 - ramasse trois Allemands qui feront la même visite que nous et on se dirige en véhicule sur le bord d'un bras du lac. En fait, c'est un canal qui a été creusé pour que les pêcheurs emmènent leur poisson pas trop loin de la ville. À notre arrivée, c'est grouillant d'activité. Les prises de la nuit s'en vont au marché de Siem Reap. Un bateau nous attend et on part vers le village que l'on atteint en 1h30, en grignottant un petit-déjeuner frugal en route. Arrivé «en ville», on change de bateau pour un petit modèle plus facile à manoeuvrer dans les méandres et on se dirige vers l'aire de nidification. Une heure de bateau supplémentaire. À vrai dire, on ne ferait pas un si long déplacement seulement pour de l'observation d'oiseaux. Mais ce que nous avons vu était franchement trippant. De grands échassiers, toutes espèces confondues, qui décollent devant nous et qui vont se poser plus loin à mesure que l'on avance. Beaucoup beaucoup d'oiseaux, et des gros, qui se trouvent assez près de nous. À un moment donné, on passe devant un gros pélican qui ne décolle pas à notre arrivée, comme tous les autres. Il s'est pris dans un hameçon et fil de pêcheur. Il ne peut pas se décrocher seul et s'envoler. Le guide demande au conducteur du bateau de s'approcher. Ils l'attrapent, lui enlève l'hameçon et relâche l'oiseau qui s'envole. Une mort certaine l'attendait. plus capable de s'alimenter, épuisement à essayer de s'envoler et possiblement noyade.

De retour au village où le lunch est prévu sur un resto flottant. Au menu : du poésson comme de raison. Et c'était très bon. Le village fait aussi de l'élevage de crocodiles pour la viande et la peau, pour le plus grand plaisir des sacoches. Ils font aussi engraisser les espèces de poissons ayant une bonne valeur commerciale mais trop petits lors de leur capture. Il y a des jardins flottants pour cultiver fruits, légumes, fines herbes. Les enfants doivent apprendre à nager en même temps qu'ils apprennent à marcher. Les risques de chute à l'eau sont élevés depuis le perron de la maison. Les propriétaires changent les deux pieds d'épais de bambou qui servent de flotteurs aux maisons à chaque quatre ou cinq ans. Presque tout le monde a l'électricité et une antenne TV. Quand quelqu'un écoute de la musique dans sa maison, une partie du village l'écoute aussi. Et tout le monde est de bonne humeur malgré leur condition très très modeste.
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par Nicole R
le 10/03/2014 à 15:51:51
Magnifique,époustouflant ,émouvant ! Merci mes amis!
Par Michel April
le 10/03/2014 à 21:37:14
Bel épisode! J\'aurais aimé être avec vous dans le sanctuaire d\'oiseaux! Belles photos! Elles parlent! Au fait, est-ce que vous faites vraiment le tour du monde?
Par J-P T
le 11/03/2014 à 00:58:47
Salut Michel,
Après on va aux Philippines, Indonésie, Afrique du Sud, Pays-Bas et retour à Mtl. Ça fait-y le tour, ça ?
Amitiés.
J-P
Par Michel April
le 11/03/2014 à 02:36:49
Ouin! Méchant trip!
Par Suzanne
le 11/03/2014 à 00:10:35
Bonjour vous deux!
Je n\'en reviens pas! Quel voyage! quelles belles expériences! quelles richesses....dans une extrême pauvreté! Je vous envie. Et surtout, je suis heureuse pour vous deux. Vous semblez tellement goûter votre voyage.
Bravo! J\'ai toujours hâte au prochain reportage. Merci de nous instruire ainsi.
Par guill
le 11/03/2014 à 14:37:11
Une autre niaiserie de ma part,quand il y a beaucoup beaucoup d oiseaux comme à l île Bonaventure, le parapluie est-il nécessaire?
Par Renée
le 13/03/2014 à 13:25:40
Non, seulement le parasol parce qu ici , il ne pleut pas !!!!!
Par Rejanov
le 13/03/2014 à 14:46:44
je crois que Guil comme d\' habitude faisait dans la scotologie...

Laisser un commentaire

Renée & Jean-Pierre

Note: 4,3/5 - 37 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)