En route vers l\'est et Sabie

l
03/05/2014 - Pays : Afrique du Sud - Imprimer ce message Syndication :
3 mai 2014
Sabie, Afrique du Sud, 30 degrés
Billy Bongo Backpackers (30 $)

On vient de récupérer Internet après du temps dans la brousse. Je vous fais un petit sprint pour raconter la dernière semaine.

Partis de Johannesburg vers le nord-est, nous nous dirigeons vers l'un des objectifs les plus importants de notre voyage de cinq mois : le Parc national Kruger. On a un mois à passer dans le pays et on n'est pas si pressés. On prend le long chemin par les petites routes montagneuses pour débuter. La conduite à gauche et la transmission de la voiture à gauche elle aussi demande un peu d'adaptation. Mais quelques jours suffiront. Nous sommes dans un coin tranquille dans les montagnes où nous désirons passer la nuit. Pas de réservation mais on sait qu'il y a quelques lodges dans les environs. Le soleil baisse vite et il faut trouver quelque chose avant le crépuscule. On voit notre premier babouin traverser la route devant nous. Arrêt dans un premier site, bien qu'trop cher. Il y en a un deuxième pas si loin. On nous ouvre la barrière à l'entrée - beaucoup d'endroits sont protégés par une barrière et un gardien en Afrique du Sud. On aura un chalet en bois pour un prix raisonnable et surtout la sainte paix. Nous sommes les seuls clients de la place. C'est très classy. Il y a même une vraie baignoire avec des petites huiles pour nous.

Lendemain matin, ballade en forêt au petit matin vers une cascade. Un cochon sauvage a labouré et magané les abords du sentier durant la nuit à la recherche de racines. On reprend la route et notre prochain arrêt sera la ville de Sabie. On n'a pas de réservation mais une auberge pour backpackers a attirée notre attention dans un guide de voyages. On s'y présente. Un jeune noir qui a l'air d'un enfant nous ouvre la barrière pour nous laisser entrer. Une visite des lieux et on décide de passer la nuit ici. C'est une grande maison mais encore une fois, nous sommes les seuls clients. ll y a tout ce qu'il faut pour cuisiner et se faire un BBQ. C'est parfait. On va faire les courses pour se trouver un beau gros steak et pourquoi pas, une bouteille de vin. L'Afrique du Sud est un gros producteur de vin et on en trouve du bon partout et pour vraiment pas cher - entre 3 et 6 $ pour du vin correct. À 10 $, on se paie une très bonne bouteille. Bon, on s'y fera. On fréquente les mêmes commerces que tout le monde. C'est un excellent endroit où faire toutes sortes d'observations. L'Afrique du Sud compte environ 46 millions d'habitants dont quelque trois millions de Blancs. À première vue, il y a beaucoup de gros red-necks parmi ces derniers.

Le jeune homme qui nous a ouvert la barrière à notre arrivée et qui assure l'intendance du backpacker est un ti-boutte de 26 ans qui s'appelle Misse. Il est originaire du Malawi voisin. On l'invite à partager le steak avec nous un peu plus tard en soirée. Ceci nous permettra de faire sa connaissance. Ce que l'on attendait pas, c'est le récit de son histoire qui est assez particulière. Misse est le plus vieux d'une famille de sept enfants (rappel, il a 26 ans). Son père est pêcheur dans le lac Malawi et agriculteur pour assurer si possible la subsistance de sa famille. Mais les choses ne vont pas trop bien ces dernières années. En tant qu'aîné du clan, Misse est à l'âge d'aider à trouver des revenus pour acheter la nourriture de subsistance de base de la famille et payer les études de sa jeune soeur. Il a trouvé ce job en Afrique du Sud qui le paie 150 $ par mois avec promesse d'augmentation après six mois. Un bon salaire pour ce qu'il fait. Mais voilà que le patron du Billy Bongo Backpackers le traite un peu comme de la marde. Misse est très travaillant et doit tout faire, des réservations et de l'accueil des clients jusqu'au nettoyage des chiottes et des planchers, en passant par la lessive. Son patron est sur la brosse solide en tout temps et sur le pot aussi. Il n'est pas apte à se montrer la face devant des clients. C'est Misse qui tient le commerce à bout de bras. Mais voilà, il ne reçoit pas ses paies comme il se doit. Il doit rester en service 24 / 7 sur place et dort dans une cabane au fond de la cour. Il doit demander la permission pour sortir s'acheter de la nourriture mais la permission ne lui est pas toujours accordée. Son boss lui pique parfois sa nourriture dans le frigo. Méchant trou d'cul. On a essayé de faire comprendre à Misse qu'il devrait peut-être chercher quelque chose d'autre dans le même style ailleurs. Mais comme son boss contrôle ses sorties et limite ses contacts avec d'autres personnes, il lui est difficile de prospecter ailleurs. Bref, de la petite misère à la limite de l'esclavage.

En partant, on lui a fait une épicerie pour qu'il se gâte un peu : du poulet frais, un gros sac de riz, oeufs, carottes, mangues séchées, des bananes, une tablette de chocolat et des pinottes (il a presque tout mangé les nôtres la veille au souper). Nous lui avons laissé l'équivalent de 20 $ pour aider aux études de sa soeur. Ça sera suffisant pour défrayer la prochaine session de trois mois. Mise était à quatre pattes pour nous remercier et a promis d'envoyer l'argent dès le lendemain, s'il obtient la permission de sortir.
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par Renée
le 08/05/2014 à 17:15:32
Pour l instant , il n y a que 6 photos mais ils y en aura d autres dans quelques heures . En passant , ce n est pas seulement moi qui prend des photos . Jean-Pierre aussi en prend .
Par Rejanov
le 08/05/2014 à 19:00:41
Selon moi ces dons que vous faites en mains propres valent probablement 10 X plus en valeur nette que les dons faits par l\' entremise d\' organismes \"officiels \". T\'sais ceux qui nous envoient des stylos et des calepins...

Beau geste de votre part et bonne chance à Misse.

Bonne continuation
Par Renée
le 08/05/2014 à 20:11:09
C était tellement difficile de le laisser dans ses conditions . J ai porté mes lunettes fumées . Merci pour ton commentaire .
Par Nicole R
le 08/05/2014 à 23:09:17
Tellement triste cette histoire bravo pour ce que vous avez fait un petit pas pour vous un grand pour Misse et sa sœur vous êtes super XXXX X
Par Michel April
le 09/05/2014 à 13:06:10
Tranche d\'humanité! Bravo à vous deux.
Par Suzanne
le 09/05/2014 à 21:19:15
Je suis émue en lisant votre dernier reportage. Quel beau geste et je vous sens heureux et heureuse de l\'avoir fait! Bravo!
Votre petit Miss vous a vraiment captivés.
Par michelle t
le 10/05/2014 à 06:07:19
Emouvant ce récit. Vous en avez rencontré un. On aurait le goût de l\'aider nous aussi. Il y en a combien d\'autres comme lui?

Pendant ce temps Le Wild est en train de battre Chicago: 4-2 avec 7 minutes à faire. La série sera nivelée 2-2. La France a battu le Canada au Championnat du Monde. Comme vous devez être loin de ça.

Bonne route, soyez prudents et attention aux chauffeurs de taxi.
Par guill
le 11/05/2014 à 23:23:45
Vous me faites brailler; ce doit être l `andropause .Bravo vous achetez des indulgences vous entrerez au ciel.Encore bravo pour le beau geste.
Par Marie lafleur
le 23/05/2014 à 11:22:17
Je vous retrouve après quelques semaines d\'absence. Vos récits sont toujours aussi intéressants et je vous imagine avec Misse. C\'est vraiment la vie en A du S vue par l\'intérieur. Très beau geste et vous en félicite.

Laisser un commentaire

Renée & Jean-Pierre

Note: 4,3/5 - 37 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)