Dans le Porrrrt d\'Amsterrrrdam

l
07/06/2014 - Pays : Pays-Bas - Imprimer ce message Syndication :
7 juin 2014
Amsterdam, Pays-Bas
MPS Holland (50 $)


De Cape Town à Amsterdam. Ces deux villes sont-elles sur la même planète ? Un contraste savoureux nous attend après un vol de 10,5 heures. Finies les préoccupations exagérées de sécurité. Amsterdam est peuplée de gens civilisés, du beau monde, c'est propre, c'est très beau, il y a des canaux partout et l'art est partout lui aussi. Seul bémol, traverser la rue est pire qu'à Saigon. Surveille les autos dans la rue, surveille les tramways (ça coûte cher ces affaires-là) et surtout, surveille les vélos et les scooters qui partagent la même voie. Les esties de vélos. Il y en a partout et ça roule comme des bullies. Les cyclistes néerlandais sont frappés du même mal que ceux de chez nous. Ils ne respectent pas plus le code de la route et sont méprisés. Si c'est ça la ville dont plusieurs rêvent, je n'embarquerai jamais là-dedans (cette montée de lait est en forme de clin d'oeil à notre ami Martial Van Neste) (1).

On se prend un package de visites de musées pour 48 heures, transport en commun à volonté. Visite du Musée de l'histoire d'Amsterdam, Maison de Rembrandt, Musée Van Gogh, Musée national maritime, Musée des houseboats, Brasserie Heineiken. Tout cela en deux jours, mais sans que ça ne soit une course, croyez-le ou non. Il y a même eu des pauses-terrasses là-dedans, même si le temps n'était pas radieux, pluvieux par acoups. À un moment donné, on fait une pause Heineiken sur une terrasse à parasols pour laisser passer une ondée. Un joueur de carillons de l'église d'à côté joue une mélodie célèbre de J.S. Bach entendue aux funérailles du père et aussi de la mère de Renée. On a pris ça comme un signe de leur part. Salut à vous deux !

Nous logeons dans un houseboat dans le port d'Amsterdam. Des péniches de transport de matériaux converties en auberge. C'est petit mais c'est spécial. Nous n'avons pas une chambre, nous avons une cabine. Le bateau est avantageusement bien situé pour visiter les sites d'intérêt. On part ensuite vers une région recommandée par des Néerlandais rencontrés au hasard. On leur dit que nous voulons faire du vélo. Et nous sommes orientés vers Ede, une ville où on ne sait pas trop si c'est au nord, au sud, à l'ouest. On débarque du train après 45 minutes de trajet. Il faut prendre un taxi, c'est creux dans l'bois. On fera de belles ballades autour. C'est campagne ici. Les oiseaux sont plus bavards que chez nous. Nous logeons dans un établissement du mouvement NIVON, une union touristique des amis de la nature. C'est un mouvement pan-européen fondé en 1920 par des socialistes, syndicalistes, communistes pour permettre aux modestes travailleurs de métiers d'avoir des vacances en nature à peu de frais. Il devait y avoir un ancêtre Van Neste (2) dans la patente. Ce sont des volontaires qui travaillent ici bénévolement. Même chose quand de l'entretien doit être fait sur les bâtiments. Pour notre sortie vélo, on nous fournit un plan pour parcourir un peu plus de 20 km sur les pistes cyclables des alentours. On part en suivant la route proposée, puis fuck le plan. On choisit plutôt de partir sur un nowhere. On sortira la carte si nous sommes vraiment perdus pour rentrer en fin de PM, après avoir épuisé tous nos autres recours. Nous sommes samedi, il fait beau et on croise des cyclistes de tous les âges sur notre parcours. On se ramasse par hasard dans la petit ville de Wageningen. On se dirige vers l'église au centre de la ville. Il se passe toujours quelque chose autour de l'église du village. Surprise, on arrive le jour du marché hebdomadaire sur la place de l'église. C'est plein de monde. Nous sommes accueillis par une toune du carillonneur de l'église. Le marché n'est pas grand mais les odeurs titillent les papilles : fromages, poissons et fruits de mer frits, pâtisseries, étal du vendeur de champignons, fruits et légumes bien entendu, etc. On décide de luncher ici en observant les gens qui circulent. Tout est parfait ici. C'est beau, ça sent bon, il fait un beau 30 degrés, les gens sont sympathiques. Le seul bémol, tout coûte cher. Retour demain vers Amsterdam pour une dernière journée avant notre retour. On a hâte.

* Je m'étais fixé l'objectif de plugger quatre fois le nom de Martial Van Neste (3) dans ce billet en espérant une compensation ou une récompense de sa part à notre retour. Je suis près du compte, merci Martial Van Neste (4) !
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message

Syndication :
Par michelle t
le 08/06/2014 à 06:56:37
Comme vous dites: une couleur bien différente. Un répit. Bon retour à la maison. On a hâte de vous voir.

Laisser un commentaire

Renée & Jean-Pierre

Note: 4,3/5 - 37 vote(s).

Dans ce carnet

Connection

Newsletter / Suivi

Powered by
Kikooboo.com
(Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage)